Récit

Cultiver les légumes, mais aussi les relations humaines

En plus de fournir des fruits et légumes sains à plusieurs centaines de clients et de coopérateurs, Vent de Terre, projet de maraîchage en agroécologie, est aussi un lieu d’accueil et de formation pour des personnes en reconversion professionnelle, des enfants, des jeunes en difficulté et des adultes avec déficience intellectuelle. Un dôme en bois, financé par le Fonds VINCI, géré par la Fondation Roi Baudouin, vient utilement compléter l’infrastructure. Le projet bénéficie en outre des précieux conseils d’un parrain, collaborateur du groupe VINCI.

Fondée il y a cinq ans, l’association Vent de Terre occupe deux sites aux portes de Liège : d’abord à Tilff, puis aussi sur un terrain mis à sa disposition par le Carmel de Mehagne. “Nous comptons plus de 300 coopérateurs, qui nous ont permis d’acheter les serres, de construire la cabane/magasin, de creuser les mares de rétention pour arroser les cultures...”, explique Muriel Vandermeulen, l’une des responsables du projet. “Nos deux magasins accueillent une centaine de clients par semaine et nous livrons aussi des paniers à près de 250 personnes des environs”.

Tous les produits sont cultivés dans le respect de la terre et de l’environnement. “Nous faisons de l’agroécologie : nous nous inspirons des grands principes de la permaculture, en les combinant à d’autres techniques naturelles et en les adaptant aux conditions locales”, poursuit Muriel. “Nous n’avons pas le label ‘bio’ – c’est une lourde dépense pour une petite organisation comme la nôtre – mais nous fonctionnons de manière ouverte et transparente. Chacun peut venir voir comment nous travaillons, c’est une relation de confiance !”

Un cadre apaisant et bienveillant

Les légumes qui ont besoin de chaleur (tomates, aubergines, poivrons…) sont cultivés dans trois grandes serres, où nous croisons Sarah, Audrey et Delphine, trois stagiaires engagées dans un projet de reconversion professionnelle. Elles ne sont pas les seules à venir régulièrement travailler à Vent de Terre. Muriel Vandermeulen : “Nous collaborons aussi avec deux institutions pour personnes avec un handicap mental – même si ce partenariat a dû être provisoirement mis à l’arrêt à cause de la crise sanitaire – et avec des écoles des environs. Certaines classes viennent ponctuellement pour une simple journée d’initiation et de sensibilisation, ce qui est déjà utile pour leur faire découvrir certaines choses : certains enfants n’ont aucune idée de la manière dont on cultive une carotte ou un poireau ! Avec l’école communale Marcel Thiry, située tout près d’ici, la collaboration est plus régulière : les enfants viennent une fois par mois dans le cadre d’un projet pédagogique.”

Vent de Terre offre un cadre bienveillant à toute une série de publics. Les enfants et les adultes avec déficience intellectuelle peuvent s’initier à la culture des légumes sur un espace pédagogique distinct des serres et des terrains où sont cultivés les produits destinés à la vente. Cet espace accueille aussi chaque semaine un groupe de jeunes en difficulté, encadrés par l’asbl Racynes, dont Cathy et Walissa. “Au départ, je dois avouer que ça ne me disait pas grand-chose de faire du maraîchage”, raconte Cathy. “Mais j’ai découvert une activité qui m’a vraiment plu et depuis lors, je viens ici chaque semaine, par tous les temps ! On est au grand air, on partage un moment ensemble, on apprend des choses tout en s’amusant… C’est vraiment chouette !”

Walissa, elle, aimerait trouver un jour du travail dans le secteur de l’agriculture. “C’est surtout l’élevage qui m’intéresse, car j’adore les animaux, mais il est important de connaître aussi les techniques de maraîchage. Ici, on travaille vraiment dans le respect de la nature. Et Muriel prend le temps de bien tout nous expliquer, on n’est pas dans la course à la production ! Pour quelqu’un comme moi qui a un léger trouble du comportement, c’est un endroit très apaisant. Le contact avec la terre et avec les gens m’aide à mieux gérer mes accès de colère”. Céline, travailleuse sociale à Racynes qui accompagne le groupe de jeunes, précise que plusieurs anciens stagiaires ont déjà pu trouver un emploi.

Espace d’accueil et de formation

Vent de Terre organise aussi ses propres formations pour toute personne intéressée, à titre professionnel ou privé, par l’agroécologie. Auparavant, l’association ne disposait pas de local pour donner les cours théoriques, qui devaient avoir lieu au domicile privé du formateur, à plusieurs kilomètres de là. D’où l’idée de faire appel au soutien du Fonds VINCI pour installer un dôme en bois à structure légère afin d’accueillir les personnes en formation, mais aussi les réunions d’équipe.

Outre le soutien financier, l’initiative a aussi été parrainée par un collaborateur du groupe VINCI : Vincent Gérard, ingénieur automaticien chez Actemium. “J’ai déjà été parrain de plusieurs autres projets soutenus par le Fonds VINCI, mais je me suis particulièrement investi dans celui-ci parce que je connaissais bien l’association, dont j’apprécie l’action”, explique-t-il. “Nous sommes clients et mes enfants fréquentent l’école communale qui vient à Vent de Terre. J’ai trouvé l’idée d’un dôme en bois très séduisante et très pertinente : c’est une vraie plus-value qui complète l’infrastructure et qui s’intègre harmonieusement dans le site. Je me suis occupé du plan de l’installation électrique et j’ai fait appel à un ami pour la réaliser afin d’économiser des frais de main d’œuvre”.

"Mettre ses compétences au service d’un projet pertinent, c’est motivant et cela apporte une vraie plus-value."
Vincent Gérard
Collaborateur du groupe VINCI et parrain de l’asbl Vent de Terre

Aujourd’hui, cet élégant dôme en bois sert déjà aux réunions d’équipe et n’attend plus que les futurs stagiaires, une fois que la crise sanitaire sera passée et que les formations pourront reprendre…

À propos du Fonds VINCI

Créé en 2012, le Fonds VINCI participe à la lutte contre toutes les formes d’exclusion. Depuis sa création, le Fonds a soutenu 127 associations pour un montant total de 2.034.202 euros. Il constitue un partenariat entre le groupe VINCI (groupe mondial de concessions et de construction qui compte plus de 3.300 collaborateurs en Belgique*) et la Fondation Roi Baudouin. Trait d’union entre le Groupe en Belgique et les organisations qui agissent en faveur de l’insertion, le Fonds accompagne des acteurs sociaux dans des régions où il peut compter durablement sur l’engagement et le professionnalisme des collaborateurs du Groupe. * Les entreprises et marques suivantes du groupe VINCI en Belgique ont contribué au Fonds VINCI en 2020 : VINCI Energies Belgium (avec les marques Actemium, AVT, Axians, Cegelec, Comantec, Ensysta Refrigeration, EVT, Hooyberghs HVAC, ITB, Omexom, TranzCom, VINCI Facilities), Cegelec Control Systems & Services, Eurovia, Freyssinet Belgium, G+H Montage, VINCI Energies International Belgium & VINCI Finance International.

Autres appels à projets

Appel à projets du Fonds VINCI 2022

Parrainage et aides financières au bénéfice d’associations qui améliorent l’accès à l’emploi par des actions en faveur de personnes défavorisées

Sélection annoncée

Fonds Venture Philanthropy

Consultance et soutien financier (max 80.000 € répartis sur 3 ans) pour renforcer structurellement des associations et entreprises à finalité sociale et les aider à se développer…

Sélection annoncée

Fonds des Amis de gérés par la Fondation Roi Baudouin

Vous voulez soutenir durablement une organisation en collaboration avec plusieurs sympathisants. Via un Fonds 'des Amis de’, vous collectez de l'argent et décidez vous-même quels…

Sélection annoncée

Autres Fonds et formules philanthropiques

PEVR - OVK (Fonds des Amis de)

Des philanthropes soutiennent des projets de PEVR visant la prévention en matière de sécurité routière et l'accompagnement des victimes et de leur famille.

Pai Lennart Schmidt (Fonds)

Le Fonds veut encourager les relations entre les jeunes de 10 à 18 ans de religions et de cultures différentes, afin de promouvoir la tolérance, le dialogue et le respect de l’au…

Autres communiqués

Plus de 260.000 euros de soutien à 15 associations qui améliorent le vivre-ensemble

Quinze associations qui améliorent le vivre-ensemble bénéficient d’un soutien total de plus de 260.000 euros du Fonds VINCI et du parrainage de collaborateurs du groupe VINCI.

Près de 100.000 euros à huit nouveaux projets en faveur du vélo à Bruxelles

Le Fonds Bikes in Brussels soutient huit projets de parkings à vélos de pouvoirs publics, d’associations et d’écoles de la Région bruxelloise, pour un total de près de 100.000 eu…

Plus de 1,7 million d’euros de soutien structurel à 25 organisations

Renforcement structurel du secteur associatif : le Fonds Venture Philanthropy soutient 25 organisations, pour un total de plus de 1,7 million d’euros.