Récit

De grands miracles pour de petits projets

Habiter dans une maison ordinaire, en plein centre d’Oostkamp : ’t Valkennest accueille six adultes porteurs d’un handicap mental, qui trouvent ainsi leur place dans la société. La villa a pu être aménagée grâce à un compte de projet ouvert à la Fondation Roi Baudouin.

Six personnes porteuses d’un handicap vivent aujourd’hui dans la villa ’t Valkennest, dans le domaine De Valkaart, et possèdent chacune leur propre studio. La commune d’Oostkamp a cédé la villa en bail emphytéotique à la coopérative ’t Valkennest, un partenariat entre Viro, une asbl pour personnes porteuses d’un handicap, l’asbl Gezondheidszorg ‘Bermhertigheid Jesu’ et quelques proches de personnes avec un handicap. Un concierge veille à ce que tout se passe bien et les habitants bénéficient du soutien de Viro.

“Avant, on cachait les adultes porteurs d’un handicap”, raconte Ann Danis, mère d’une jeune fille atteinte d’un handicap mental grave. “Aujourd’hui, ils font partie de la société et y contribuent à leur manière.” Si cet habitat inclusif représente “un pas trop loin” pour sa fille, elle a tenu, avec son mari, à soutenir ce projet pour d’autres.

“Je suis tellement impressionnée par l’enthousiasme des collaborateurs de Viro. Nous vivons dans une société où tout doit aller vite et où il faut être performant. Dans ce monde compétitif, il n’y a pas de place pour les personnes avec un handicap, qui ne peuvent pas y participer. Elles trouvent ici un lieu où elles peuvent mener une vie digne et pleine de sens. Nous voulons favoriser cela.”

Lorsque ses deux autres filles se sont mariées à peu de temps d’intervalle, elles ont voulu que les cadeaux aillent à leur sœur et à Viro. Le faire-part de mariage invitait à effectuer un versement sur le compte de projet de Viro. Pour l’association, ce compte de projet a été un don du ciel, une solution à un problème pratique aigu.

“Le secteur du handicap est en pleine évolution”, explique Koen Dalle, directeur de Viro. “Il y a le financement personnalisé, la tendance à opérer à une plus grande échelle. Viro en est la conséquence : elle résulte d’une fusion entre trois asbl pour personnes avec un handicap.” Mais celles-ci avaient perdu de vue que la dissolution des anciennes asbl, en 2008, leur faisait aussi perdre la reconnaissance du ministère des Finances permettant de délivrer des attestations fiscales.

“Sans ces attestations fiscales, nos efforts pour présenter la nouvelle asbl à des donateurs potentiels risquaient d’être voués à l’échec. Obtenir une nouvelle reconnaissance demande du temps. Nous étions confrontés à un problème concret et, grâce à la Fondation Roi Baudouin, la solution a pu être mise en œuvre rapidement.”

Car Viro avait justement en vue un beau projet limité dans le temps, pour lequel elle voulait collecter des dons : l’aménagement des parties communes et de la cuisine de la villa ’t Valkennest. L’association a introduit à la Fondation une demande d’ouverture d’un compte de projet, qui a été approuvée par le Comité de Philanthropie locale.

“Un compte de projet est une formule pratique pour ce genre de projets à petite échelle, tangibles et concrets pour des particuliers et clubs qui veulent faire des dons”, affirme Koen Dalle.

Les donateurs ont pu verser leurs dons déductibles sur le compte de projet et la Fondation Roi Baudouin a pris en charge les aspects fiscaux. Mais pas seulement.

“La force du compte de projet est qu’il était destiné à une initiative attrayante et clairement définie. Les donateurs aiment savoir ce qu’il advient de leurs dons.” La possibilité, pour Viro, d’associer la Fondation Roi Baudouin au projet de rénovation lui a donné davantage de visibilité. “Le nom de la Fondation Roi Baudouin inspire confiance. Les gens connaissent la Fondation.”

“Un compte de projet est une formule pratique pour des projets à petite échelle, tangibles et concrets pour nos donateurs.”
Koen Dalle
Viro

Pour Ann Danis aussi, l’implication de la Fondation a été importante, même si elle était convaincue depuis longtemps de l’action de Viro. “Nous aimons connaître en profondeur les projets que nous soutenons. Nous avons confiance dans leur bonne gestion. Ils s’investissent depuis si longtemps. Ce ne sont pas des emplois lucratifs et pourtant, ils se dévouent avec enthousiasme. Nous saluons les personnes qui choisissent de faire ce travail et nous voulons les aider à réaliser leurs ambitions. Et un petit coup de pouce en plus peut faire des miracles.”

À propos de la formule philanthropique ‘compte de projet’

Le compte de projet est l’une des formules que la Fondation Roi Baudouin propose à des associations ou des organisations désireuses de récolter des dons auprès de sympathisants pour réaliser un projet spécifique, limité dans le temps et assorti d’un budget clair. Ce projet, qui doit se situer en dehors du fonctionnement quotidien de l’organisation, bénéficie ainsi d’une plus grande visibilité et les donateurs ont l’assurance que leurs dons sont alloués à sa réalisation.

Découvrez la formule philanthropique ‘compte de projet’

Autres appels à projets

Een hart voor Gentse jongeren

Pour des projets locaux qui favorisent le bien-être des groupes défavorisés et utilisent l'environnement comme levier.

En cours

Fonds Emilie Leus (individues). Automn 2022

Soutien à des jeunes victimes de la route

En cours

Fonds Emilie Leus (groupes). Automn 2022

Soutien à des jeunes victimes de la route

En cours

Autres Fonds et formules philanthropiques

Bonheiden - vzw Villa Praline (Compte de projet)

La Villa Praline transforme un ancien presbytère en un centre de jour pour jeunes adultes souffrant d'un handicap mental ou physique qui n

Cercle de Donateurs LOVOS

Récolter des dons pour soutenir des initiatives, en Communauté germanophone, qui concernent principalement des personnes handicapées.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

La coopérative éphémère, un outil d’insertion socioprofessionnelle

Personnes avec un handicap

"Les femmes issues de l’immigration disposent de compétences acquises dans leurs pays d’origine, mais qu’elles peinent à faire valoir en Belgique."
Janja Hauschild
asbl Le Monde des Possibles

L'aidant dit stop, le parent ne le fait jamais

Personnes avec un handicap

"Nous avons deux rôles différents : parent et aidant. L'un d'eux a régulièrement besoin de répit."
Hermès Gerrienne
papa de Roman, atteint d’une malformation génétique

Souffler, pour ne pas craquer

Personnes avec un handicap

"Notre centre offre un répit pour les personnes avec autisme et pour leur proches, souvent épuisés."
Melina Copily
Directrice de La 2ème Base