Récit

Le COVID-19 n’empêche pas les gens d’avoir faim !

La Maison des Familles de Tournai fournit une aide alimentaire aux personnes précarisées. Avec le confinement, la tâche s’est compliquée. Mais la solidarité permet des miracles. Et l’aide d’urgence octroyée par la Fondation Roi Baudouin permet à l’association de diversifier son offre alimentaire pour ses bénéficiaires et d’acquérir du matériel de protection pour son personnel.

"Déjà avant la crise sanitaire, nous constations que pas mal de gens qui, pourtant, bénéficiaient d’un revenu du travail, notamment des femmes seules avec enfants, avaient besoin d’une aide alimentaire. Alors vous imaginez maintenant, avec le coronavirus et les répercussions massives sur le marché du travail. Et le pire reste encore sûrement à venir…". Olivier Catoire est responsable de la gestion journalière de La Maison des Familles de Tournai, une organisation de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme : la précarité, la rupture du lien social, la déprivation, les conditions de vie particulièrement dures des sans-abri, il en mesure la réalité tous les jours. Et il redoute que les effets du COVID-19 soient dévastateurs.

Mais là, il s’affaire sur tous les fronts pour tenter de pallier les conséquences actuelles du confinement : "Notre épicerie sociale est à l’arrêt, les restaurants du cœur et autres restaurants sociaux de la région le sont également. Pour des centaines de ménages, c’est dramatique. À la Maison des Familles de Tournai, qui a également une antenne à Chièvres et une autre à Brunehaut, on a donc décidé d’assurer, vaille que vaille, la distribution de denrées alimentaires". Une entreprise compliquée par le confinement et les mesures de protection requises contre le virus, et aussi par le fait que les réserves diminuent et que la Banque alimentaire, dont l’approvisionnement dépend des invendus des grandes surfaces (ceux-ci se sont réduits comme peau de chagrin), ne peut presque plus fournir l’association en produits frais. "Heureusement, un généreux donateur de la région a financé l’achat de légumes et de fruits pour nos bénéficiaires", se félicite Olivier.

Solidarité et collaboration à tous les échelons

Et ce n’est pas tout : grâce au soutien de la Fondation Roi Baudouin auquel a contribué le Fonds Claire et Michel Lemay – une enveloppe de 10.000 euros débloquée en urgence – l’offre alimentaire sera diversifiée : "À côté du lait, de la farine, des pâtes et autres produits de première nécessité que nous distribuons régulièrement, nous avons pu commander des plats préparés en conserves, tels des raviolis, des vols au vent, des soupes... Ces plats ‘tout faits’ mettent un peu de baume au cœur sur le quotidien difficile des ménages précarisés, leur facilitent la vie, et leur permettent de tenir quelques jours avec de vrais repas". L’aide de la Fondation servira aussi à l’achat de matériel de protection – masques, gel hydroalcoolique, gants… "Les équipes de terrain doivent pouvoir se protéger, et cela coûte cher".

Si le virus a compliqué la donne, il a donc aussi ravivé les solidarités et la collaboration : "La solidarité, au sein du réseau des associations de lutte contre la pauvreté, est incroyable", se félicite Olivier Catoire. "Tous ensemble, on fait un formidable travail". Ainsi, avec l’aide du Relais social urbain de Tournai, la plateforme assurant la coordination et la mise en réseau des acteurs publics et privés impliqués dans l’aide aux personnes en situation d’exclusion, des repas sont à nouveau mitonnés dans les cuisines du CPAS, et distribués aux sans-abri par des membres des équipes de la Maison des Familles, du restaurant social l’Assiette pour Tous et de l’abri de jour Brasero, par des éducateurs et des infirmiers de rue : "Chapeau à ces travailleurs de rue qui font un boulot tellement indispensable !", s’exclame Olivier Catoire avec gratitude. Et qui souligne aussi les capacités d’adaptation des équipes : "Le personnel d’ordinaire affecté aux tâches administratives redescend sur le terrain, retrouve le contact avec la rue et le lien humain, en direct, avec les personnes en difficulté. C’est notamment mon cas, et j’en suis vraiment heureux : je retrouve l’essence de ma formation d’assistant social".

Une reconnaissance qui fait chaud au cœur

La distribution de colis alimentaires, elle aussi, continue donc d’être assurée à la Maison des Familles. "D’habitude, nous demandons une participation de 3 euros à nos bénéficiaires, ce qui nous aide à honorer nos frais logistiques, mais à présent que la manipulation d’argent liquide n’est plus autorisée, pour éviter le risque de propagation du coronavirus, cette cotisation n’est plus d’actualité, ce qui représente bien sûr, pour nous, un manque à gagner. Et vous savez quoi ? Beaucoup de personnes, tellement soulagées de pouvoir continuer à s’approvisionner, nous assurent qu’elles mettent ces 3 euros dans une enveloppe à chacune de leurs visites, qu’ils nous remettront lorsque le confinement sera levé. Quel beau geste de reconnaissance et de soutien !".

Grâce à la mise en commun de toutes ces énergies, les quelques 500 familles (plus de 1.000 personnes) et la soixantaine de personnes sans domicile fixe aidées en temps normal par la Maison des Familles de Tournai, auxquels sont venus s’ajouter les personnes qui fréquentaient auparavant les restaurants sociaux de la région ou encore un centre d’accueil de jour ou de nuit, bénéficient encore d’une aide alimentaire tellement indispensable. "Nous recevons une quantité impressionnante de ‘merci’ chaque jour. Et cela fait chaud au cœur…", conclut Olivier Catoire.

À propos de l’appel d’urgence ‘COVID-19 : personnes précarisées’

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au coronavirus, la Fondation Roi Baudouin a lancé rapidement un appel d’urgence destiné aux organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme, au moyen d'une procédure accélérée et allégée. L’objectif est que les publics vulnérables avec lesquels ces organisations travaillent, et qui sont gravement touchés par la crise du COVID-19, puissent continuer à être aidés. Les organisations sélectionnées bénéficient d’un soutien forfaitaire de 10.000 euros.

"Sur le terrain, la solidarité est incroyable et les marques de reconnaissance ne manquent pas."
Olivier Catoire
La Maison des Familles de Tournai

Au total, quelque 5 millions d'euros sont octroyés par la Fondation aux acteurs de terrain qui font face à l'urgence en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre: 3 millions d'euros aux organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme, et 2 millions d'euros aux organisations de première ligne d'aide et de soins. Plus d'infos.

À propos du Fonds Claire et Michel Lemay

Depuis sa création en 2013 au sein de la Fondation Roi Baudouin, le Fonds Claire et Michel Lemay a octroyé près de 1,7 million d’euros à 141 projets dans les domaines économique, social, patrimonial, culturel et artistique, qui contribuent au développement socio-économique de Tournai et de la Wallonie picarde. Dans le cadre de la crise du COVID-19, le Fonds a rapidement apporté sa contribution à l’appel d’urgence lancé par la Fondation Roi Baudouin à destination des organisations de lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme, dont La Maison des Familles de Tournai.

Autres appels à projets

Een hart voor Gentse jongeren

Pour des projets locaux qui favorisent le bien-être des groupes défavorisés et utilisent l'environnement comme levier.

En cours

#Regiokracht – Verbind Mens en Omgeving

En Flandre orientale, soutenir des projets locaux qui favorisent le bien-être des groupes défavorisés et utilisent l’environnement comme levier.

En cours

Streekmotor 23 - Verbind mens en omgeving

Soutenir des projets locaux dans les Ardennes flamandes et la région de la Dendre qui répondent aux besoins et aux défis de l’homme et de l'environnement.

En cours

Autres Fonds et formules philanthropiques

Jean-Claude Dortu (Fonds)

Le Fonds soutient des initiatives qui aident les personnes en situation de précarité ou qui accompagnent les personnes âgées ou handicapées en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Autres communiqués

Indépendants en difficulté : recommandations pour un politique de soutien efficace

La FRB publie 12 nouvelles recommandations pour améliorer ou prévenir la situation des indépendant.e.s en difficulté. Les propositions résultent d’un dialogue multi-stakeholders.

Plus de 90.000 euros de soutien à 10 projets qui offrent un peu de chaleur aux victimes des inondations

Dix projets qui offrent un peu de chaleur aux habitants des communes les plus touchées par les inondations de l’été 2021 reçoivent un soutien total de plus de 90.000 euros.

Les Belges inégaux face aux services numériques essentiels

Les Belges inégaux face aux services numériques essentiels. Une étude réalisée à l’initiative de la FRB dresse un aperçu des inégalités liées à l’utilisation de ces services.

Autres récits
Un engagement qui inspire !

Le sport pour tous avec Goods to Give

Précarité et exclusion

"Certaines organisations utilisent le sport comme moyen de lutter contre l’exclusion sociale."
Remco Ruiter
directeur de Goods to Give

Un pilier de l’aide sociale rudement secoué par le COVID-19, mais pas abattu

Précarité et exclusion

"Avec la crise du COVID-19, de nouveaux demandeurs d’aide alimentaire viennent frapper à la porte de l’asbl."
Frédéric Svendsen
Educateur au sein de l’asbl Amon nos hôtes

Comme chez nous : l'accueil social d'urgence au temps du COVID-19

Précarité et exclusion

"Le soutien a permis de donner un peu d'air à l’association et de faire face aux dépenses les plus urgentes."
Sophie Crapez
Directrice de Comme chez nous